Benutzerspezifische Werkzeuge
Amnesty Urgent Actions
Startseite Urgent Actions 2022 12 Imprisoned Union leader must be released
UA 106/22
Cambodge
Aktiv seit 14. Dezember 2022 | Noch 12 Tage Laufzeit

Il faut libérer une dirigeante syndicale

AI-Index: ASA 23/6301/2022

Chhim Sithar, dirigeante du Syndicat des employés khmers soutenus par les droits du travail de NagaWorld, a été arrêtée une nouvelle fois pour avoir semble-t-il enfreint les termes de sa libération sous caution, sur la base de charges fallacieuses d’«incitation», après son retour au Cambodge depuis l’Australie. Les membres de ce syndicat sont en grève depuis décembre 2021, à la suite de licenciements de masse au casino de NagaWorld. Le 4 janvier 2022, Chhim Sithar a été arrêtée et inculpée de manière arbitraire d’«incitation à commettre un crime» en vertu des articles 494 et 495 du Code pénal. Après avoir été libérée sous caution, elle a de nouveau été arrêtée pour avoir semble-t-il enfreint des conditions de libération sous caution dont ni elle ni son avocat n’avaient connaissance. Nous demandons la libération immédiate de Chhim Sithar et l’abandon des poursuites la visant. Chhim Sithar est incarcérée en raison de son travail de défense des droits humains.

COMPLÉMENT D’INFORMATION

Chhim Sithar, 34 ans, est la deuxième d’une fratrie de six enfants, et a quatre frères et une sœur. Elle aide à soutenir son oncle âgé de 57 ans, atteint d’une leucémie, sa mère, qui a 65 ans, et son frère de 33 ans. Chhim Sithar a une licence d’informatique économique.

Elle travaille à NagaWorld depuis 2007 et est devenue présidente du Syndicat des employés khmers soutenus par les droits du travail en 2010. Le 3 janvier 2022, elle a été accusée d’«incitation à commettre un crime» en vertu des articles 494 et 495 du Code pénal. Chhim Sithar a été victime d’une arrestation violente le 4 janvier 2022, lorsqu’elle a été saisie par le cou et traînée dans une voiture par des policiers en civil alors qu’elle essayait de rejoindre une grève à Phnom Penh. Elle a passé 72 jours en prison avant d’être remise en liberté sous caution en mars.

Elle a de nouveau été arrêtée le 26 novembre 2022 après être rentrée au Cambodge depuis l’Australie, où elle avait rencontré d’autres dirigeant·e·s syndicaux. Au même moment, Human Rights Watch avait publié un rapport dans lequel elle critiquait les tactiques répressives du gouvernement cambodgien. Elle a été arrêtée pour avoir prétendument enfreint les conditions de sa libération sous caution, mais ni elle ni ses avocats n‘avaient été informés que ces conditions lui interdisaient de voyager, bien qu’ils aient sollicité des renseignements au préalable. Chhim Sithar s’était précédemment rendue en Thaïlande sans aucun problème à deux occasions depuis l’obtention de sa libération sous caution en mars 2022, soit avant son séjour en Australie. Avant son arrestation, elle a déclaré à Amnesty International:

«On m’a dit que ce n’est pas facile de se battre contre Naga, parce que c’est une grande entreprise et qu’ils ont énormément d’argent. Mais si personne ne mène les combats difficiles, comment pouvons-nous obliger qui que ce soit à rendre des comptes - et comment pouvons-nous espérer remporter les autres luttes?»

Passez à l'action

  • Envoyez un appel en utilisant vos propres mots ou en vous inspirant du modèle de lettre ci-dessous.

  • Passez à l'action dans les réseaux sociaux: voir les infos (en anglais) dans le champ jaune à droite

  • Merci d'agir dans les plus brefs délais, avant le 14 février 2023

  • Veuillez écrire des lettres/messages courtois, de préférence en anglais ou dans votre propre langue.

Modèle de lettre

Monsieur le Premier ministre,

Je vous écris afin de vous faire part de ma profonde inquiétude pour le futur de tous les travailleurs et travailleuses au Cambodge, après l’arrestation de Chhim Sithar, la dirigeante du Syndicat des employés khmers soutenus par les droits du travail de NagaWorld. Je déplore l’arrestation arbitraire de cette dirigeante syndicale et l’utilisation abusive du système pénal, et redoute ce que cela signifie pour le futur des droits des travailleurs et travailleuses dans votre pays.

En vertu du droit international relatif aux droits humains et de sa Constitution, le Cambodge est tenu de respecter, protéger et faire appliquer les droits fondamentaux des travailleurs, et de garantir qu’ils puissent concrétiser leur droit de se syndiquer et de faire grève sans crainte de répercussions violentes et/ou juridiques.

Il est extrêmement inquiétant que les accusations d’incitation retenues contre Chhim Sithar n’aient pas été abandonnées, et qu’elles semblent avoir été motivées par son rôle de dirigeante du Syndicat des employés khmers soutenus par les droits du travail, ainsi que par les actions de grève menées par ce syndicat contre NagaWorld. Par ailleurs, sa nouvelle arrestation est très inquiétante car Chhim Sithar est accusée d’avoir enfreint certaines conditions de sa libération sous caution dont elle n’aurait pas pu avoir connaissance, puisqu’elles n’avaient pas été communiquées à la syndicaliste ni à ses avocats, en dépit des sollicitations de ces derniers à ce propos. Cela démontre qu’elle a de nouveau été arrêtée en raison de son action en cours, et de l’exercice de son droit à la liberté d’opinion et la liberté d’association au Cambodge et en Australie.

Chhim Sithar est uniquement incarcérée en raison de son travail de défense des droits humains. Je vous demande donc de faire en sorte que:
- Chhim Sithar soit libérée immédiatement et sans condition;
- Les charges retenues contre elle fassent l’objet d’une enquête indépendante et approfondie, menée par un organe objectif;
- Chhim Sithar - d’ici à sa libération -, les autres responsables du Syndicat des employés khmers soutenus par les droits du travail, et ses membres, reçoivent la protection à laquelle ils ont droit en vertu des dispositions du droit international relatif aux droits humains que le Cambodge a ratifiées.

Veuillez agréer, Monsieur le Premier Ministre, l’expression de ma haute considération.

 

Appels à

Premier ministre - Hun Sen
Office of the Prime Minister
Jok Dimitrov Boulevard Phnom Penh
Cambodge

Twitter: @PeacePalaceKH
Facebook:
https://www.facebook.com/hunsencambodia

Le meilleur moyen d'atteindre la cible est par les réseaux sociaux

 

Copies à

Ambassade du Royaume du Cambodge
Chemin Taverney 3
Case Postale 213
1218 Le Grand-Saconnex

Fax: 022 788 77 74
E-mail: cambodge@bluewin.ch ; camemb.gva@mfaic.gov.kh

 

 

- - -

Envoi de courier par poste dans le monde - info générale: L'envoi de lettres PRIORITY est possible dans presque tous les pays.
Veuillez vérifier
sur le site Internet de la Poste Suisse si des lettres sont actuellement envoyées au pays de destination.
Faute de quoi nous vous demandons d'envoyer votre lettre par e-mail, fax ou les médias sociaux (si disponibles) et/ou de l'envoyez via l'ambassade avec la demande de transmission à la personne désignée.


Possible réponse à votre lettre

Il est possible que vous recevriez une réponse à votre lettre d'appel. Vous n'êtes pas tenu de répondre vous-même, mais nous vous serions reconnaissants de bien vouloir nous envoyer cette lettre de réponse. Idéalement scannée par e-mail à ua@amnesty.ch. Nous transmettons les réponses à l'équipe de recherche concernée (via le secrétariat international d'Amnesty). Les collègues analysent le contenu et décident de la marche à suivre, ce qui peut se traduire par une Action urgente complémentaire.

Nous ne craignons aucune conséquence en Suisse pour les militant-es des Actions urgentes. Cependant, il peut être judicieux de ne pas écrire une lettre si vous avez l'intention de voyager dans le pays (ou d'y avoir de la famille). Cela vaut surtout pour les pays «problématiques» et répressifs. (Russie, Turquie, Chine, ...)

Social media guide

Prime minister Hun Sen

Facebook page:

https://www.facebook.com/hunsencambodia

Twitter account:

@PeacePalaceKH

- - -

Suggested hashtags

#FreeChhimSithar
#Laborrights
#ProtectTheProtest

- - -

Suggested messages:

Protect workers’ rights, free Chhim Sithar!

Protect workers NOT casinos! Free Chhim Sithar!

Don’t gamble on workers’ rights, workers’ rights must be put before profits! Free Chhim Sithar!

- - -

Joint statement with Human Rights Watch on 13 December:

Only "Instant Noodle" Unions Survive

10 Briefe verschickt  
My Urgent Actions
Fürs Mitzählen lassen Ihres Briefes und Update-Funktion zu nutzen müssen Sie sich
einloggen oder
anmelden
Downloads
UA 106/22 english
Microsoft Word Document, 40.5 kB
UA 106/22 deutsch
Microsoft Word Document, 41.8 kB
UA 106/22 français
Microsoft Word Document, 41.1 kB
Mehr zum Thema

Menschenrechtsverteidiger

Grundlegende Infos über die Menschenrechte und die verschiedenen internationalen Abkommen. Mehr