Benutzerspezifische Werkzeuge
Amnesty Urgent Actions
Startseite Urgent Actions 2020 12 Opposition members arbitrarily detained
UA 171/20
Togo
Abgeschlossen am 17. Dezember 2020
Mitteilung schliessen

17.12.2020: Great news

Brigitte Kafui Adjamagbo and Gérard Yaovi Djossou were released today, under judicial supervision!

Amnesty spoke to them post release and both thanked Amnesty for its mobilisation efforts.

«Huge thanks to Amnesty , your mobilisation was really effective.» – Brigitte

«During my detention, my family informed me about all you have done. Thanks so much.» - Gérard

While we welcome the news for their release, the trumped-up charges against them have yet to be dropped so we will be reviewing the campaign strategy in the new year with Brigitte, Gerard and their lawyers and will issue a formal update then.

Thank you, as always, for your support and action!

 

09.12.2020: Suggested Tweet and correction

Correction:
This UA issued yesterday should be registered as  UA 171/20, not 162/20 as originally stated.
Sincere apologies for any inconvenience this has caused you.
Suggested tweet:
ENGLISH - @Adjamagbo_Kafui and Djossou Gerard, members of the Togolese opposition have been unjustly detained in Togo since 27-28 November. Call on @FEGnassingbe to stop this attempt to muzzle freedom of expression. #Togo #LiberezKafui UA 171/20
FRENCH - @Adjamagbo_Kafui et Djossou Gerard , membres de l’opposition togolaise sont injustement détenus au Togo depuis le 27-28 novembre . Demandez à @FEGnassingbe de mettre fin à cette tentative de museler la liberté d’opinion. #Togo #LiberezKafuiUA 171/20
Thank you for your support!

Des membres de l’opposition détenus arbitrairement

AI-Index: AFR 57/3437/2020

Deux militants politiques, Brigitte Kafui Adjamagbo et Gérard Yaovi Djossou (tous deux membres de la Dynamique Monseigneur Kpodrzo ou DMK, une coalition de partis d'opposition et d'organisations de la société civile du Togo), ont été arrêtés respectivement les 28 et 27 novembre, après que la DMK eut appelé à une manifestation pour protester contre les résultats de l'élection présidentielle de février 2020 et le harcèlement judiciaire à l’égard d’opposants au gouvernement. Ils ont été inculpés de «groupement de malfaiteurs» et d'«atteinte à la sécurité intérieure de l'État» et sont détenus depuis lors. Ils doivent être libérés immédiatement et sans condition.

COMPLÉMENT D’INFORMATION

Le 27 novembre, Gérard Yaovi Djossou a été arrêté à Lomé par des gendarmes en civil alors qu'il était au volant de sa voiture. Il revenait d’une rencontre avec des ambassadeurs. Brigitte Kafui Adjamagbo – qui est également coordonnatrice pour l’Afrique de l’Ouest au sein de l’organisation Women in Law and Development in Africa (WILDAF) - a été raccompagnée chez elle, après s’être rendue dans les locaux du SCRIC pour voir Gérard Yaovi Djossou, par des agents du SCRIC, qui l’ont fouillée et ont perquisitionné son domicile, saisissant deux cartables contenant des documents personnels, une dizaine de carnets, un ordinateur et deux disques durs.

Le 21 avril, 16 membres de la DMK ont été arrêtés alors qu’ils dénonçaient l’arrestation de l’opposant Agbéyomé Kodjo le jour même. Ils ont été déclarés coupables de «rébellion et complicité de rébellion» et condamnés à à 12 mois d’emprisonnement dont huit mois avec sursis. Ils ont été libérés le 25 août.

En février 2020, la Commission électorale a déclaré que le président Faure Gnassingbé avait recueilli 72 % des voix, contre environ 18 % pour son adversaire Agbéyomé Kodjo. Le chef de l'opposition Agbéyomé Kodjo a accusé les autorités de fraude massive et conteste la réélection de Faure Gnassingbé.

8 Briefe verschickt  
My Urgent Actions
Fürs Mitzählen lassen Ihres Briefes und Update-Funktion zu nutzen müssen Sie sich
einloggen oder
anmelden
Downloads
UA 171/20 english
Microsoft Word Document, 30.3 kB
UA 171/20 français
Microsoft Word Document, 30.6 kB
UA 171/20 deutsch
Microsoft Word Document, 31.1 kB
Aktionsabfolge
Mehr zum Thema

Menschenrechtsverteidiger

Grundlegende Infos über die Menschenrechte und die verschiedenen internationalen Abkommen. Mehr