Benutzerspezifische Werkzeuge
Amnesty Urgent Actions
Startseite Urgent Actions 2020 02 Activist faces forcible return to Pakistan
UA 011/20
Bahreïn
Abgeschlossen am 26. März 2020
Mitteilung schliessen

Info: envoi de lettres

Étant donné qu'il y a un arrêt partiel à la Poste Suisse pour l'envoi de lettres vers divers pays en raison de la crise de Corona, nous vous demandons d’envoyer votre lettre par e-mail, fax ou les médias sociaux (si disponibles) et/ou de l'envoyez via l'ambassade avec la demande de transmission à la personne désignée.

Merci beaucoup pour votre soutien et restez en bonne santé.

Un militant risque d’être renvoyé de force au Pakistan

AI-Index: MDE 11/1780/2020

Le 6 février 2020, des membres des forces de sécurité de Bahreïn ont arrêté Geelaman Pashteen, militant pachtoune des droits humains et sympathisant du Pashtun Tahaffuz Movement (PTM, Mouvement pour la protection des Pachtounes), à la suite d’une notice rouge d’Interpol demandant son extradition vers le Pakistan. Son retour forcé au Pakistan constituerait une violation du droit international car il serait alors exposé au risque de subir des actes de torture et une disparition forcée.

COMPLÉMENT D’INFORMATION

Hazrat Naeem Abdul Qayum, âgé de 24 ans, plus connu sous le nom de Geelaman Pashteen, utilise pacifiquement son compte Twitter afin de réclamer l’égalité et la justice pour les violations des droits humains commises contre les Pachtounes, ainsi que la libération de Manzoor Pashteen. Ce dirigeant du Pashtun Tahaffuz Mouvement (PTM, Mouvement pour la protection des Pachtounes) a été arrêté et placé en détention le 27 janvier 2020 au titre de lois draconiennes datant de l’époque coloniale, notamment pour «sédition», en raison d’un discours dans lequel il a critiqué l’armée pakistanaise.

Le PTM affirme utiliser des moyens non violents pour faire campagne contre les exécutions extrajudiciaires, les disparitions forcées et d’autres violations des droits humains que subit la minorité ethnique pachtoune au Pakistan. Par le passé, de hauts responsables du gouvernement, notamment le Premier ministre Imran Khan et le chef des armées, le général Qamar Javed Bajwa, ont déclaré reconnaître et comprendre les revendications du PTM.

Malgré ces déclarations, les autorités pakistanaises ont intensifié leur répression visant le PTM. Des dizaines de ses sympathisants ont été arrêtés, placés en détention arbitraire, soumis à des mesures de surveillance et d’intimidation, et même à des violences. À travers le pays, leurs rassemblements sont interdits ou dispersés, les privant des droits à la liberté d’expression, d’association et de réunion pacifique.

12 Briefe verschickt  
My Urgent Actions
Fürs Mitzählen lassen Ihres Briefes und Update-Funktion zu nutzen müssen Sie sich
einloggen oder
anmelden
Downloads
UA 011/20 english
Microsoft Word Document, 29.8 kB
UA 011/20 deutsch
Microsoft Word Document, 30.6 kB
UA 011/20 français
Microsoft Word Document, 30.4 kB
Mehr zum Thema

Folter

Warum ist Folter immer falsch und nutzlos? Wie engagiert sich Amnesty für die Wahrung des absoluten Folterverbots? Mehr

Menschenrechtsverteidiger

Grundlegende Infos über die Menschenrechte und die verschiedenen internationalen Abkommen. Mehr