Benutzerspezifische Werkzeuge
Amnesty Urgent Actions
Startseite Urgent Actions 2020 02 Human rights defender held incommunicado Human rights defender facing bogus charges
FI 007/20-1
Tchad
Abgeschlossen am 23. Oktober 2020

Un défenseur des droits humains est la cible d'accusations absurdes

AI-Index: AFR 20/3024/2020

Le 24 janvier, Baradine Berdei Targuio, défenseur tchadien des droits humains, a été arrêté chez lui à N’Djamena par des individus armés et masqués. Amnesty International a été informée qu'il était détenu par l’Agence nationale de sécurité (ANS), mais personne ne l’a vu depuis cette date. Alors que le ministre de la Justice a déclaré en février que l'arrestation de Baradine Berdei Targuio était légale et supervisée par un procureur pour «activités subversives sur les réseaux sociaux», ce n'est que le 21 août qu'il a finalement été présenté à un procureur et à un juge d’instruction. Il a été inculpé d'atteinte à la sécurité nationale, de possession illégale d’armes et de coups et blessures. Amnesty International craint que Baradine Berdei Targuio ne soit détenu et poursuivi en lien avec son travail en tant que défenseur des droits humains.

COMPLÉMENT D’INFORMATION

Depuis 2017, Amnesty International a recueilli des informations sur de nombreux cas d'arretation et de détention arbitraire de défenseur•e•s des droits humains au Tchad et s'est mobilisée en leur faveur. Elle a formulé des recommandations destinées aux autorités pour protéger les défenseur•e•s et les journalistes, notamment pour leur garanir un environnement de travail sûr dans lequel ils ne redoutent pas d'être arrêtés arbitrairement. Amnesty International appelle les autorités à s'abstenir de se servir du système de justice pénale dans le but de cibler et de harceler les défenseur•e•s des droits humains et les journalistes parce qu’ils exercent leurs droits à la liberté d'expression, de réunion pacifique et d'association.

Pour en savoir plus, veuillez consulter le rapport d'Amnesty International de 2017: Le coût élevé de la dissidence au Tchad. Lors de son dernier Examen pérdiodique universel en 2018, le Tchad a accepté les recommandations concernant l'élaboration et l'adoption d'une loi visant à reconnaître et protéger les défenseur•e•s des droits humains: https://www.amnesty.org/fr/documents/afr20/0046/2019/fr/.

9 Briefe verschickt  
My Urgent Actions
Fürs Mitzählen lassen Ihres Briefes und Update-Funktion zu nutzen müssen Sie sich
einloggen oder
anmelden
Downloads
UA 007/20-1 english
Microsoft Word Document, 31.3 kB
UA 007/20-1 français
Microsoft Word Document, 31.7 kB
Aktionsabfolge
Mehr zum Thema

Folter

Warum ist Folter immer falsch und nutzlos? Wie engagiert sich Amnesty für die Wahrung des absoluten Folterverbots? Mehr

Menschenrechtsverteidiger

Grundlegende Infos über die Menschenrechte und die verschiedenen internationalen Abkommen. Mehr