Benutzerspezifische Werkzeuge
Amnesty Urgent Actions
Startseite Urgent Actions 2012 08 Colombian human rights activists threatened
UA 252/12
Colombie
Abgeschlossen am 5. Oktober 2012

Des défenseurs des droits humains menacés

AI-Index: AMR 23/030/2012

Des militants en faveur des droits des lesbiennes, des gays, et des personnes bisexuelles, transgenres et intersexuées (LGBTI), des syndicalistes, des associations de victimes et des défenseurs des droits humains ont reçu des menaces de mort adressées par des paramilitaires, à Barrancabermeja, dans le nord de la Colombie.

Le 18 août 2012, un tract imprimé par le groupe paramilitaire Comandos urbains Rastrojos, contenant des menaces de mort, a été déposé dans les bureaux de l’ONG colombienne Gente en Acción, à Barrancabermeja, dans le département de Santander. Plusieurs militants, dont le militant LGBTI Ovidio Nieto Jaraba, qui travaille pour Gente en Acción, William Mendoza, président de la section de Barrancabermeja du Syndicat national des travailleurs de l’industrie agroalimentaire (SINALTRAINAL), et le défenseur des droits humains Himad Abdala Choser, étaient cités dans ce document, et accusés d’avoir « encouragé et organisé des mouvements de protestation » et de soutenir les groupes de guérilla. Il était également marqué : « Nous n’adresserons plus de menaces, nous passerons à l’action [...] nous reprenons le contrôle de toutes les entités ». Les personnes nommées dans le texte semblaient condamnées à mort. Ces menaces sont les dernières en date depuis un défilé en faveur des LGBTI qui a eu lieu à Barrancabermeja le 27 juillet dernier.

D’autres organisations colombiennes étaient citées dans le tract : le Comité régional de défense des droits humains (CREDHOS), l’Association des victimes de crimes d’État du Magdalena Medio (ASORVIMM), l’Association des paysans de la vallée du Cimitarra (ACVC) et l’Association des personnes déplacées installées dans la municipalité de Barrancabermeja (ASODESAMUBA).

COMPLÉMENT D’INFORMATION

Dans le cadre du conflit colombien qui dure depuis plus de 40 ans, les forces de sécurité et les groupes paramilitaires assimilent souvent les membres d’organisations de défense des droits humains et de syndicats à des collaborateurs ou des sympathisants de la guérilla, et vont jusqu’à les menacer, les enlever ou les tuer. Des groupes de guérilleros menacent ou exécutent eux aussi des défenseurs des droits humains et des syndicalistes, qu’ils accusent de se ranger du côté de leurs ennemis.

Les groupes paramilitaires colombiens sont censés avoir été démobilisés dans le cadre d’un programme lancé par le gouvernement en 2003, mais les menaces proférées contre des défenseurs des droits humains, entre autres, dans différentes régions du pays montrent qu’ils sont toujours actifs.

Le 27 juillet 2012, la communauté LGBTI de Barrancabermeja a organisé un défilé pour réclamer le respect et la reconnaissance de ses membres. Il s’agissait du premier du genre dans cette municipalité. Depuis, les individus impliqués dans l’organisation de cette manifestation et leurs sympathisants sont menacés. Oviedo Nieto Jaraba a reçu plusieurs menaces par SMS. Le 14 août, une enveloppe contenant une balle et un tract sur lequel était inscrite une menace de mort a été trouvée chez Himad Abdala Choser. Ce document visait également le CREDHOS, l’ASORVIMM, Gente en Acción, le SINALTRAINAL, l’ACVC et l’ASODESMUBA.


Personnes concernées : Oviedo Nieto Jaraba (h), William Mendoza (h), Himad Abdala Choser (h), membres du personnel de l’ACVC, de l’ASODESMUBA, de l’ASORVIMM, du CREDHOS, de Gente en Acción et du SINALTRAINAL (hommes et femmes)

12 Briefe verschickt  
My Urgent Actions
Fürs Mitzählen lassen Ihres Briefes und Update-Funktion zu nutzen müssen Sie sich
einloggen oder
anmelden
Downloads
UA 252/12 english
Microsoft Word Document, 59.0 kB
UA 252/12 français
Microsoft Word Document, 58.5 kB
UA 252/12 deutsch
Microsoft Word Document, 61.0 kB
UA 252/12 espagnol
Microsoft Word Document, 192.0 kB
Mehr zum Thema

Menschenrechtsverteidiger

Grundlegende Infos über die Menschenrechte und die verschiedenen internationalen Abkommen. Mehr

LGBTI

Jeder Mensch hat die gleichen Rechte – doch trotzdem werden Homosexuelle in vielen Ländern bedroht, ins Gefängnis gesteckt oder gar zur Hinrichtung verurteilt. Mehr