Benutzerspezifische Werkzeuge
Amnesty Urgent Actions
Startseite Urgent Actions 2012 08 Iranian man at risk of execution Gholamreza Khosravi Savadjani executed
FI 240/12-1
Iran
Abgeschlossen am 3. Juni 2014

Exécution de Gholamreza Khosravi Savadjani

AI-Index: MDE 13/030/2014

Gholamreza Khosravi Savadjani, condamné à mort pour mohareb («inimitié à l’égard de Dieu»), a été exécuté le 1er juin dans la prison de Rajai Shahr, à Karaj.

Gholamreza Khosravi Savadjani a été exécuté au petit matin, le 1er juin, dans la prison de Rajai Shahr, dans la ville de Karaj. Il a été transféré de la section 350 de la prison d’Evin à Téhéran à la section « Quarantaine » de Rajai Shahr le 28 mai. Son transfèrement subit a fait craindre qu'il ne soit exécuté rapidement. Samedi 31 mai, les membres de sa famille ont appris qu’ils avaient l'autorisation de lui rendre visite en prison le soir même. Le jour comme l'heure étaient inhabituels, ce qui a encore avivé les craintes de voir la condamnation à mort de Gholamreza Khosravi Savadjani appliquée de façon imminente. À la fin de la visite, les autorités pénitentiaires ont annoncé à la famille du condamné que son exécution aurait lieu le lendemain à l'aube. Il a été inhumé le 2 juin à Ispahan, dans le centre de l'Iran, en présence de fonctionnaires du ministère du Renseignement, et il semble qu'un seul membre de sa famille ait été autorisé à assister à l'inhumation.

D'après une interview accordée aux médias, l'un des proches de Gholamreza Khosravi Savadjani a indiqué qu'un agent du ministère du Renseignement avait révélé au condamné qu'il avait été dénoncé comme responsable des événements qui avaient entraîné la descente d'agents de la sécurité effectuée le 17 avril dans la section 350.

Gholamreza Khosravi Savadjani a été appréhendé en 2008 à Rafsanjan, dans la province de Kerman, en raison de son soutien présumé à la chaîne de télévision Sima-ye Azadi (La voix de la liberté), qui est favorable à l’Organisation des moudjahidin du peuple d’Iran (OMPI). La même année, il a été condamné à six ans de prison dont trois avec sursis. Le ministère du Renseignement a fait appel et, à l'issue du procès, le sursis a été annulé, obligeant Gholamreza Khosravi Savadjani à purger en prison la totalité de sa peine de six ans. De nouvelles procédures ont été engagées et deux autres procès ont eu lieu. Finalement, cet homme a été condamné à mort pour « inimitié à l'égard de Dieu », infraction dont il avait récemment été inculpé, en raison de ses liens supposés avec l'OMPI. La Cour suprême a confirmé cette peine le 21 avril 2012.

Gholamreza Khosravi Savadjani aurait passé plus de 40 mois à l’isolement dans divers centres de détention depuis son arrestation en 2008. Il avait passé cinq ans en prison, de 1981 à 1986, pour ses liens présumés avec l'OMPI. Il avait alors purgé sa peine dans les prisons de Kazeroun et d'Adel-Abad, dans la province du Fars, dans le sud-ouest de l'Iran. L'OMPI est un groupe d’opposition interdit basé en Irak, qui prône le renversement du gouvernement iranien. Cette organisation a déjà lancé des actions armées contre l’État iranien.

Aucune action complémentaire n’est requise de la part du réseau Actions urgentes. Un grand merci à tous ceux qui ont envoyé des appels.

Downloads
x UA 240/12-1 english
Microsoft Word Document, 58.0 kB
x UA 240/12-1 français
Microsoft Word Document, 58.5 kB
x UA 240/12-1 deutsch
Microsoft Word Document, 58.5 kB
Aktionsabfolge
Mehr zum Thema

Folter

Warum ist Folter immer falsch und nutzlos? Wie engagiert sich Amnesty für die Wahrung des absoluten Folterverbots? Mehr

Todesstrafe

In welchen Ländern existiert die Todesstrafe noch immer? Wie viele Menschen werden jährlich weltweit hingerichtet? Mehr