Benutzerspezifische Werkzeuge
Amnesty Urgent Actions
Startseite Urgent Actions 2011 09 Honduran community leader abducted
UA 293/11
Honduras
Abgeschlossen am 8. November 2011

Un dirigeant communautaire enlevé

AI-Index: AMR 37/007/2011

Le 30 août dernier, José Reynaldo Cruz Palma, un dirigeant communautaire hondurien, a été enlevé par deux inconnus à San Pedro Sula, dans le nord du Honduras. À ce jour, on ignore où il se trouve. Amnesty International pense que sa vie est en danger.

Le 30 août à 14 h 30, José Reynaldo Cruz Palma et sa femme étaient dans un minibus à San Pedro Sula lorsque le véhicule a été bloqué par un pick-up gris aux vitres teintées qui les avait suivis pendant tout le trajet. Deux hommes portant des passe-montagnes sont montés à bord du minibus et ont pris les clés au chauffeur. Ils ont ensuite ordonné à la femme de José Reynaldo Cruz Palma de descendre, ce qu’elle a fait. Ils ont saisi ce dernier et l’ont forcé à sortir du véhicule, puis ils l’ont fouillé. Les deux hommes ne se sont pas identifiés et n’ont donné aucune raison pour leurs agissements.

Lorsque la femme de José Reynaldo Cruz Palma leur a demandé pourquoi ils faisaient cela, l’un d’eux a braqué une arme vers son visage, a enlevé le cran de sûreté comme pour tirer, et lui a dit « ça n’a rien à voir avec vous, mais avec lui ». Après l’avoir fouillé, les deux hommes ont menotté José Reynaldo Cruz Palma et l’ont forcé à monter dans leur pick-up. Ils lui ont alors mis une cagoule sur la tête.

Vers 15 heures, sa femme s’est rendue au poste de police de Primera Estación pour signaler cet épisode. Les policiers l’ont fait attendre pendant une heure et n’ont enregistré sa plainte qu’à 16 heures, lorsque d’autres membres de la communauté sont venus la soutenir. On ignore toujours où se trouve José Reynaldo Cruz Palma et les autorités doivent encore prendre des mesures pour déterminer où il est détenu.

José Reynaldo Cruz Palma est bien connu dans la communauté pour son travail sur les violences commises par des policiers à l’encontre des jeunes de la région. Il a accordé un entretien à la télévision en juillet, au cours duquel il a exprimé ses craintes concernant les violences perpétrées dans sa communauté ; il a aussi fait part de ses inquiétudes quant à la brutalité policière lors d’un rassemblement public organisé le 27 août dernier dans sa communauté. Un policier sur place s’est levé et lui a dit « Tu devrais la boucler parce qu’on te considère comme le chef d’une bande criminelle ».

10 Briefe verschickt  
My Urgent Actions
Fürs Mitzählen lassen Ihres Briefes und Update-Funktion zu nutzen müssen Sie sich
einloggen oder
anmelden
Downloads
UA 293/11 english
Microsoft Word Document, 57.0 kB
UA 293/11 français
Microsoft Word Document, 57.5 kB
UA 293/11 deutsch
Microsoft Word Document, 57.5 kB
UA 293/11 espagnol
Microsoft Word Document, 135.5 kB