Benutzerspezifische Werkzeuge
Amnesty Urgent Actions
Startseite Urgent Actions 2011 04 Famous artist held incommunicado
UA 114/11
Chine
Abgeschlossen am 26. Mai 2011

Détention au secret pour un célèbre artiste chinois

AI-Index: ASA 17/019/2011

Ai Weiwei, artiste chinois et opposant au gouvernement mondialement connu ; Wen Tao, son ami et assistant ; Zhang Jingsong, son cousin et chauffeur ; Hu Mingfen, sa comptable ; et Liu Zhenggang, un architecte, sont tous détenus au secret en Chine dans des lieux inconnus. Ils risquent de subir la torture ou d’autres formes de mauvais traitements.

Ai Weiwei a été appréhendé par la police dimanche 3 avril dans un des aéroports de Pékin alors qu’il s’apprêtait à se rendre à Hong Kong. On ne l’a pas revu depuis lors. Sa famille n’a pas été officiellement notifiée de son placement en détention, n’en connaît pas les raisons et n’a reçu aucune information sur le sort qui lui a été réservé. Mercredi 6 avril, les autorités chinoises ont fait une déclaration annonçant qu’Ai Weiwei faisait l’objet d’une enquête pour infractions économiques présumées. Sa famille pense que les autorités l’ont incarcéré en raison de son militantisme politique.

Le 3 avril, la police a également arrêté Lu Qing, épouse d’Ai Weiwei, et huit employés et bénévoles de son cabinet d'architecture afin de les interroger, mais ils ont tous été remis en liberté le lendemain.

Wen Tao, ami et assistant d’Ai Weiwei, a été arrêté séparément à Pékin le 3 avril. Wen Tao est un ancien journaliste, forcé à démissionner de son poste après avoir écrit un article sur une action de protestation contre le démantèlement de la colonie d’artistes de Pékin, en 2010. Hu Mingfen, comptable d’Ai Weiwei, a été emmenée par la police vendredi 8 avril. On est sans nouvelle d’elle depuis lors, et il semble qu’elle ait été placée en détention. Samedi 9 avril, Liu Zhenggang, un architecte travaillant pour le cabinet d’Ai Weiwei a été emmené par des policiers en civil. Son épouse a signalé sa disparition. Dimanche 10 avril, la police a arrêté Zhang Jingsong (aussi connu sous le nom Xiao Pang), cousin et chauffeur d’Ai Weiwei.

INFORMATIONS GÉNÉRALES

L’arrestation d’Ai Weiwei est un événement préoccupant dans le cadre de l’intensification de la répression de toute opposition, qui a donné lieu à l’arrestation de dizaines de militants au cours des derniers mois.
Des œuvres d’Ai Weiwei sont actuellement exposées au Tate Modern museum de Londres. Il est par ailleurs le co-concepteur du stade Nid d’oiseau de Pékin où s’est déroulée une partie des Jeux olympique de Pékin en 2008. Ai Weiwei a par la suite pris ses distances avec les Jeux de Pékin, déclarant : « Organiser des Olympiades sans liberté et contre la volonté de la population sera absurde, parce qu'aucun régime totalitaire ne peut jouer à être une démocratie. L'harmonie et le bonheur ne sont que de façade. »
Jeudi 17 février, Boxun, un site d’information chinois basé aux États-Unis, s’est fait l’écho d’un appel anonyme encourageant les Chinois à manifester à travers le pays dimanche 20 février. La nouvelle de cet appel s’est vite répandue par le biais des réseaux sociaux QQ et Twitter, ainsi que des blogs, exhortant les manifestants à proclamer : « Nous voulons à manger, nous voulons du travail, nous voulons des logements, nous voulons l'équité. » Cet appel anonyme a été inspiré par les manifestations au Moyen-Orient et par la « révolution de jasmin » en Tunisie.
En réaction, les autorités chinoises ont fermé les sites Internet et les blogs publiant des informations relatives aux mouvements de protestation au Moyen-Orient et ont bloqué l’usage de mots-clés de recherche tels que « Égypte ».
Depuis le 19 février, la police a arrêté ou soumis à diverses formes d’assignation à domicile ou méthodes de surveillance plus de 100 militants en Chine, parmi lesquels une douzaine d’avocats de premier plan spécialisés dans la défense des droits humains. Soupçonnées d'infractions portant atteinte à la sécurité de l’État, au moins cinq personnes ont été officiellement arrêtées, et au moins une personne a été envoyée dans un camp de rééducation par le travail. En outre, au moins 12 avocats ont déclaré avoir été brièvement placés en détention et soumis par les autorités à des pressions visant à les dissuader de prendre en charge les dossiers des personnes arrêtées. Des policiers leur auraient même dit d’arrêter de parler de ces dernières sur Twitter.
Ai Weiwei est par ailleurs un ardent défenseur de Liu Xiaobo, lauréat du prix Nobel de la paix et prisonnier d’opinion.
En 2010, l’artiste a été empêché d’assister au procès de Tan Zuoren. Ce dernier est un militant écologiste arrêté après avoir fait part de son intention de publier une liste regroupant les noms des enfants qui ont péri lors du tremblement de terre au Sichuan en mai 2008, ainsi qu’un rapport indépendant sur l’effondrement des bâtiments scolaires. Il a par la suite été déclaré coupable d'« incitation à la subversion de l’État » pour avoir critiqué la réaction des autorités aux événements de la place Tiananmen en 1989, et condamné à une peine de cinq ans de prison. Ai Weiwei a été brièvement placé en détention et sauvagement battu par des membres des forces de sécurité juste avant de devoir témoigner en faveur de Tan Zuoren lors du procès de celui-ci.

17 Briefe verschickt  
My Urgent Actions
Fürs Mitzählen lassen Ihres Briefes und Update-Funktion zu nutzen müssen Sie sich
einloggen oder
anmelden
Downloads
UA 114/11 english
Microsoft Word Document, 60.0 kB
UA 114/11 français
Microsoft Word Document, 60.0 kB
UA 114/11 deutsch
Microsoft Word Document, 63.0 kB
Aktionsabfolge
Mehr zum Thema

Folter

Warum ist Folter immer falsch und nutzlos? Wie engagiert sich Amnesty für die Wahrung des absoluten Folterverbots? Mehr