Benutzerspezifische Werkzeuge
Amnesty Urgent Actions
Startseite Urgent Actions 2011 03 Eight activists detained Human rights defender tortured in detention
FI 079/11-4
Bahreïn
Abgeschlossen am 17. Juni 2011

Un défenseur des droits humains torturé en détention

AI-Index: MDE 11/024/2011

Abdulhadi Alkhawaja, un éminent défenseur des droits humains, aurait été torturé en détention et a dû être opéré après avoir reçu des blessures. Il est actuellement détenu dans un endroit inconnu à Bahreïn. Deux membres du parlement ont été incarcérés le 1er mai et risquent également d’être victimes de torture ou d’autres mauvais traitements.

Abdulhadi Alkhawaja a été arrêté le 9 avril. Cet éminent défenseur des droits humains est un ancien coordinateur de protection pour Front Line, une ONG qui travaille avec des défenseurs des droits humains. Son interpellation, au domicile de sa fille, est liée aux manifestations antigouvernementales de février et mars 2011. Selon sa famille, il aurait été battu au moment de son arrestation et emmené pieds nus sans être autorisé à prendre ses médicaments avec lui. Il n’est pas autorisé à recevoir la visite de sa famille, bien qu’il lui aurait parlé au téléphone le 20 avril.

Selon des informations reçues par Amnesty International, lorsqu’Abdulhadi Alkhawaja a été admis fin avril à l’hôpital militaire des Forces de défense de Bahreïn, à Al Riffa (centre de Bahreïn), il présentait des fêlures à la mâchoire et au crâne, ainsi que des traces noires sur les bras, qui auraient été causées par des actes de torture. Il serait resté à l’hôpital pendant six jours et aurait subi plusieurs opérations à la tête et au visage, avant d’être rapidement renvoyé en prison où il aurait été de nouveau victime de torture.

Plusieurs personnalités de l’opposition ont été arrêtées en avril et mai, dont Matar Ibrahim Matar et Jawad Fairouz, placés en détention le 1er mai. Les deux hommes sont membres du parlement, affiliés à Al Wefaq, la principale formation politique chiite à Bahreïn, et ont démissionné en même que la plupart des autres parlementaires membres de ce parti pour protester contre la répression des manifestations menée par le gouvernement. Le secrétaire général de la Société d’action islamique, Sheikh Mohamed Ali al Mahfoodh, a été placé en détention le 4 mai. On ignore où ces trois hommes se trouvent et Amnesty International craint qu’ils ne soient victimes de torture ou d’autres mauvais traitements.

INFORMATIONS GÉNÉRALES

Le 4 mai, le parlement de Bahreïn a voté en faveur d’un état d’urgence plus répressif dans le cadre d’arrestations continues de dissidents. Environ 47 médecins et infirmières, dont certains sont détenus depuis des semaines, risquent d’être jugés devant un tribunal militaire après avoir été inculpés le 3 mai pour avoir soigné des manifestants antigouvernementaux. Certains médecins ont été relâchés le 5 mai mais d’autres sont maintenus en détention.

L’écrasante majorité des personnes placées en détention depuis mars 2011 sont chiites et ont participé aux mouvements de protestation. On ignore où la plupart d’entre elles se trouvent.

Certains détenus auraient été victimes d’actes de torture ou d’autres mauvais traitements après leur arrestation et au moins quatre personnes sont mortes dans des circonstances troubles.

Le renvoi de fonctionnaires connus pour avoir participé aux manifestations continue au même rythme.

Certaines informations font état de mosquées chiites détruites par les forces de sécurité, prétendument parce qu’il n’existe aucun permis de construire pour ces bâtiments, ce qui renforce le sentiment que l’ensemble de la population chiite, majoritaire à Bahreïn, est punie pour avoir protesté en février et mars, en réclamant des réformes ainsi qu’un changement de régime dans certains cas.

9 Briefe verschickt  
My Urgent Actions
Fürs Mitzählen lassen Ihres Briefes und Update-Funktion zu nutzen müssen Sie sich
einloggen oder
anmelden
Downloads
UA 079/11-4 english
Microsoft Word Document, 59.0 kB
UA 079/11-4 français
Microsoft Word Document, 60.0 kB
UA 079/11-4 deutsch
Microsoft Word Document, 62.0 kB
Aktionsabfolge
Mehr zum Thema

Folter

Warum ist Folter immer falsch und nutzlos? Wie engagiert sich Amnesty für die Wahrung des absoluten Folterverbots? Mehr