Benutzerspezifische Werkzeuge
Amnesty Urgent Actions
Startseite Urgent Actions 2010 09 Young people named on colombian “Death list”
UA 198/10
Colombie
Abgeschlossen am 22. Oktober 2010

Des jeunes colombiens figurent sur une liste de "Personnes à abattre"

AI-Index: AMR 23/028/2010

Quatre-vingt-treize jeunes gens d’une commune du sud de la Colombie sont en danger. En effet, leurs noms figurent sur une liste de « personnes à abattre » établie par des paramilitaires. Depuis le 15 août, trois de ces personnes ont déjà été tuées.

Le 15 août, deux jeunes hommes, Diego Ferney Jaramillo Corredor et Silver Robinson Muñoz, ont été abattus sur une route par des hommes armés à moto, à proximité de la ville de Puerto Asís, dans le département du Putumayo (sud de la Colombie). Cet homicide serait le fait de forces paramilitaires. Au même moment, une liste qui énumère les noms de 65 jeunes hommes habitant Puerto Asís a commencé à circuler par courriel et sur le site de réseau social Facebook. Cette liste de « personnes à abattre » – établie, semble-t-il, par des paramilitaires – constitue un avertissement : les personnes citées doivent quitter définitivement Puerto Asís dans les trois jours, sans quoi les auteurs de la liste « se verront dans l’obligation de commettre des actes semblables à ceux du 15 août au soir ». Le 20 août, une nouvelle liste comportant les noms de 31 jeunes femmes de la ville a été diffusée. Après cela, certaines des personnes mentionnées ont déclaré avoir reçu des appels téléphoniques de menace.

Les noms des deux jeunes hommes décédés, Diego Jaramillo et Silver Robinson, figuraient respectivement en première et deuxième positions sur la liste des « personnes à abattre ». Le 20 août, Norbey Álvarez Vargas, un jeune homme de 19 ans, a été tué par des hommes armés circulant à moto dans le quartier de Villa Paz, à Puerto Asís. Son nom était le troisième sur la liste des « personnes à abattre ». Pratiquement au même moment, un autre jeune dont le nom était sur la liste a été blessé par balle.

Certaines des personnes nommées sont soupçonnées de se livrer à la petite délinquance et à la prostitution. Les menaces et les homicides signalés semblent être des actes commis pour l’exemple. On sait que d’autres personnes figurant sur la liste sont des militants associatifs. Au moment de la rédaction du présent document, Amnesty International ne disposait d’aucune information précise sur les personnes citées. À la connaissance de l’organisation, les autorités n’ont pris aucune mesure décisive pour garantir la sécurité des jeunes en question ou arrêter les auteurs présumés des homicides, malgré une forte présence militaire et policière à Puerto Asís. Beaucoup des jeunes gens mentionnés et leurs familles ont fui Puerto Asís après avoir reçu des menaces.

INFORMATIONS GÉNÉRALES

Les jeunes qui vivent dans les quartiers pauvres des villes colombiennes – en particulier s’ils sont soupçonnés de se livrer à la petite délinquance – sont fréquemment pris pour cible par des escadrons de la mort paramilitaires agissant seuls ou avec la complicité des forces de sécurité. Les guérilleros sont également responsables d’homicides de petits délinquants dans les zones qu’ils contrôlent.
Les récentes menaces et homicides dont ont été victimes des jeunes de Puerto Asís ont fait suite à l’homicide de deux policiers, commis dans la ville il y a un mois. Les forces de sécurité ont accusé les Forces armées révolutionnaires de Colombie (FARC) – un groupe de guérilla – d’être responsables de ces homicides.

14 Briefe verschickt  
My Urgent Actions
Fürs Mitzählen lassen Ihres Briefes und Update-Funktion zu nutzen müssen Sie sich
einloggen oder
anmelden
Downloads
UA 198 - english
Microsoft Word Document, 57.5 kB
UA 198 - français
Microsoft Word Document, 58.5 kB
UA 198 - deutsch
Microsoft Word Document, 62.0 kB
UA 198 - espagnol
Microsoft Word Document, 194.0 kB