Benutzerspezifische Werkzeuge
Amnesty Urgent Actions
Startseite Urgent Actions 2010 09 Detained Shi'a muslims at risk
UA 195/10
Bahreïn
Abgeschlossen am 19. Oktober 2010

Des musulmans chiites en détention sont en danger

AI-Index: MDE 11/005/2010

À Bahreïn, 23 hommes, militants de l’opposition, religieux et défenseurs des droits humains, tous chiites, ont été accusés de comploter en vue de renverser le gouvernement. Vingt et un d’entre eux ont été arrêtés dans le cadre de ce qui semble être une mesure de répression avant les élections législatives du 23 octobre 2010. Ces hommes sont détenus au secret et risquent de subir des actes de torture ou d’autres formes de mauvais traitements.

Selon les médias, 23 militants chiites, parmi lesquels se trouvaient des défenseurs des droits humains, des militants politiques et des religieux, ont été inculpés en août de création d’une organisation illégale visant à renverser le gouvernement (à majorité sunnite) de Bahreïn et à dissoudre la Constitution, d’incitation de la population à « renverser et modifier le système politique du pays », de collecte des fonds et de planification d’actes terroristes, ainsi que d’autres infractions inscrites dans la loi antiterroriste bahreïnite de 2006. Vingt et un d’entre eux sont actuellement détenus au secret dans un lieu inconnu. Les deux autres vivent à Londres et ont été inculpés par contumace. Abdul Jalil al Singace, porte-parole du Bureau des droits humains d’al Haq, une organisation d’opposition interdite, a été placé en garde-à-vue le 13 août. Il a été le premier à être arrêté. Parmi les personnes interpellées se trouvent des dirigeants d’ONG de défense des droits humains : Muhammad Saeed, membre du comité directeur du Centre bahreïnite des droits humains, interdit, Abdulghani al Khanjar, responsable du Comité de défense des martyrs et des victimes de tortures (officiellement interdit d’activité par les autorités bahreïnites). Abdulhadi al Mokhoder et Mohammad Habib al Miqdad, deux religieux chiites, et le blogueur Ali Abdulemam faisaient également partie du groupe qui a été arrêté. Les deux hommes inculpés par contumace sont Hassain Meshaima, secrétaire général d’al Haq, et Saeed al Shehabi, secrétaire général du Front islamique de libération de Bahreïn.

Entre le 27 et le 30 août, plusieurs de ces hommes se seraient plaints auprès du procureur d’avoir été torturés en détention dans les jours qui ont suivi leur arrestation. Cependant, à la connaissance d’Amnesty International, aucune enquête n’a été ouverte. Le 28 août, Mohammad Habib al Miqdad a dit au procureur qu’il avait été suspendu par les poignets pendant plusieurs heures et que des hauts responsables lui avaient donné des coups de poing. Son avocat, qui n’était pas autorisé à le représenter devant le procureur, a déclaré à Amnesty International que Mohammad Habib al Miqdad souffrait de blessures qui pouvaient avoir été causées par des actes de torture. Les autorités de Bahreïn n’ont pas indiqué où se trouvent les 21 hommes qui ont été arrêtés et leurs avocats n’ont pu les voir que lorsqu’ils ont été déférés au Parquet.

INFORMATIONS GÉNÉRALES

Bahreïn est une monarchie constitutionnelle dont le roi est Cheikh Hamad bin Issa al Khalifa. Le chef du gouvernement est le Premier ministre, Cheikh Khalifa bin Salman al Khalifa. Son cabinet ministériel compte 20 membres, dont 80 % font partie de la famille royale, sunnite.

Bahreïn a deux organes législatifs : un Parlement, dont les membres sont élus au suffrage universel, et un Conseil consultatif, dont les membres sont nommés par le roi. En 2006, lors des élections législatives, le parti d’opposition islamiste chiite al Wifaq a remporté 17 des 40 sièges du nouveau Parlement, dominé par des formations islamistes chiites et sunnites. Les élections de 2006 se sont déroulées dans un climat marqué par des violations des droits humains.

Depuis 2006, des émeutes contre le gouvernement ont eu lieu dans des villages dont la majorité des habitants sont chiites. La police aurait parfois fait usage d’une force excessive au cours de ces émeutes et d’autres troubles.

Les prochaines élections législatives sont prévues pour le 23 octobre 2010.

 

9 Briefe verschickt  
My Urgent Actions
Fürs Mitzählen lassen Ihres Briefes und Update-Funktion zu nutzen müssen Sie sich
einloggen oder
anmelden
Downloads
UA 195 - english
Microsoft Word Document, 59.5 kB
UA 195 - deutsch
Microsoft Word Document, 61.5 kB
UA 195 - français
Microsoft Word Document, 59.0 kB
Aktionsabfolge
Mehr zum Thema

Folter

Warum ist Folter immer falsch und nutzlos? Wie engagiert sich Amnesty für die Wahrung des absoluten Folterverbots? Mehr

Menschenrechtsverteidiger

Grundlegende Infos über die Menschenrechte und die verschiedenen internationalen Abkommen. Mehr