Benutzerspezifische Werkzeuge
Amnesty Urgent Actions
Startseite Urgent Actions 2010 08 Labour rights activists at risk
UA 187/10
Mexique
Abgeschlossen am 8. Oktober 2010

Des militants des droits du travail en danger

AI-Index: AMR 41/061/2010

Deux syndicalistes indépendants, Cándido Corona Barruecos et Virgilio Meléndez Montiel, ont été agressés et menacés par des hommes armés à l’usine où ils travaillent, dans l’État de Puebla (centre du Mexique). Des membres d’une organisation de défense des droits du travail qui soutient ces syndicalistes ont reçu des menaces de mort.

Le 16 août, plusieurs hommes ont séquestré Cándido Corona Barruecos et Virgilio Meléndez Montiel pendant sept heures dans l’usine où ils travaillent. Selon les deux hommes, leurs agresseurs les auraient frappés au visage, au ventre et dans le dos et les auraient menacés de les tuer, eux ou leur famille, s’ils ne démissionnaient pas de leur emploi à l’usine. Les hommes armés pourraient être liés à la Confédération des organisations syndicales (Confederación de Organizaciones Sindicales), active au sein de l’usine. La Confédération des organisations syndicales est le syndicat « officiel » de l’usine depuis de nombreuses années. Au Mexique, les autorités et les employeurs autorisent les syndicats « officiels » à représenter les employés parce que ces syndicats agissent dans l’intérêt des employeurs. Cándido Corona Barruecos et Virgilio Meléndez Montiel font partie d’un groupe de 16 syndicalistes indépendants de l’usine qui contestent la légitimité de la Confédération.

La police était devant l’usine lorsque Cándido Corona Barruecos et Virgilio Meléndez Montiel ont été libérés mais, d’après les deux hommes, les policiers ne leur ont posé aucune question et n’ont arrêté aucun suspect. L’usine, dont le bail est au nom de Johnson Controls Inc., une société basée aux États-Unis, ou de l’une de ses filiales, est située dans la zone industrielle de Resurrección, près de la ville de Puebla, à 130 kilomètres à l’est de Mexico.

Les membres du Centre de soutien aux travailleurs (Centro de Apoyo al Trabajador), une organisation non gouvernementale locale, soutiennent les 16 syndicalistes dans leur remise en cause du syndicat officiel de l’usine et dans leur défense des droits des personnes qui y travaillent. Plusieurs membres de ce centre de soutien ont également reçu des menaces de mort cette année à cause de leur travail.

Informations générales

Depuis très longtemps au Mexique les syndicats officiels agissent en collaboration avec les gérants d’usine. Les tentatives des ouvriers pour mettre en place des syndicats indépendants ayant pour fonction de représenter leurs intérêts sont accueillies avec une hostilité et une violence que les autorités sont accusées de ne pas réprimer ni sanctionner.

9 Briefe verschickt  
My Urgent Actions
Fürs Mitzählen lassen Ihres Briefes und Update-Funktion zu nutzen müssen Sie sich
einloggen oder
anmelden
Downloads
UA 187 - english version
Microsoft Word Document, 58.0 kB
UA 187 - deutsche Version
Microsoft Word Document, 60.5 kB
AU 187 - version française
Microsoft Word Document, 59.0 kB
UA - en espagnol
Microsoft Word Document, 189.0 kB