Amnesty Urgent Actions
Accueil Urgent Actions

Urgent Actions

5357 articles
Page 1 de 536
116/19 | Egypt
Lancée le 17 septembre 2019 | Encore valable durant 41 jours

Political activist arbitrarily detained

On 5 July 2019, Egyptian security forces arrested Ramy Shaath, transferred him to an undisclosed plus

On 5 July 2019, Egyptian security forces arrested Ramy Shaath, transferred him to an undisclosed location and concealed his whereabouts for about 36 hours. He then appeared before a prosecutor at the Supreme State Security Prosecution (SSSP) in New Cairo and was accused of «aiding a terrorist group in achieving its goals». His detention was renewed on 15 September 2019 for another 15 days. Amnesty International considers Ramy Shaath to be a prisoner of conscience, as his detention stems solely from the peaceful exercise of his right to freedom of expression and his right to participate in public affairs. plus

1 lettres envoyées  

120/19 | Iran
Lancée le 16 septembre 2019 | Encore valable durant 40 jours

Un Prissonier soumis à des tortures a besoin des soins médicaux

L'homme d'affaires irano-autrichien Kamran Ghaderi purge une peine de 10 ans de prison prononcée à plus

L'homme d'affaires irano-autrichien Kamran Ghaderi purge une peine de 10 ans de prison prononcée à l'issue d'un procès manifestement inique basé sur des «aveux» obtenus sous la torture en vue de le déclarer coupable de «collaboration avec des États hostiles à la République islamique». Il a été privé de la possibilité de consulter un avocat et de communiquer avec sa famille. Atteint d’une tumeur à la jambe gauche, il a besoin de soins médicaux suivis. plus

2 lettres envoyées  

FI 001/19-8 | Mozambique
Lancée le 13 septembre 2019 | Encore valable durant 37 jours

Un journaliste inculpé d’infractions pénales

Le 5 septembre 2019, le journaliste Amade Abubacar et son avocat ont été informés par plus

Le 5 septembre 2019, le journaliste Amade Abubacar et son avocat ont été informés par le parquet de la province de Cabo Delgado des chefs d’accusation finalement retenus contre lui. Le 10 septembre, la défense a présenté une réponse à cette inculpation. Le tribunal provincial de Cabo Delgado doit maintenant décider d’accepter les chefs d’accusation retenus contre Amade Abubacar ou de prononcer un non-lieu en sa faveur. plus

5 lettres envoyées  

121/19 | Maroc
Lancée le 13 septembre 2019 | Encore valable durant 37 jours

Une journaliste détenue pour des accusations forgées de toutes pièces

Le 31 août 2019, la police marocaine a arrêté la journaliste Hajar Raissouni, soupçonnée d'avoir plus

Le 31 août 2019, la police marocaine a arrêté la journaliste Hajar Raissouni, soupçonnée d'avoir avorté, malgré l’absence de preuves étayant cette accusation. Elle a été arrêtée alors qu'elle quittait un cabinet médical à Rabat, en compagnie de son fiancé. Le médecin et deux membres du personnel médical ont aussi été arrêtés le même jour. Hajar Raissouni et ces quatre personnes sont maintenus en détention. Leur procès s'ouvrira le 16 septembre. plus

2 lettres envoyées  

118/19 | Bangladesh
Lancée le 13 septembre 2019 | Encore valable durant 37 jours

Une étudiante en droit rohingya suspendue

Rohima Akter Khushi, étudiante en droit, a été suspendue lors du deuxième semestre de son plus

Rohima Akter Khushi, étudiante en droit, a été suspendue lors du deuxième semestre de son année d’étude dans une université privée de Cox’s Bazar, uniquement parce qu’elle est rohingya. Elle est l’une des très rares jeunes femmes rohingyas qui ont bravé de multiples obstacles pour suivre des études supérieures. Le fait de l’empêcher de poursuivre ses études uniquement en raison de son identité viole les engagements en matière de droits humains que le Bangladesh a souscrits au titre du Pacte international relatif aux droits économiques, sociaux et culturels. plus

7 lettres envoyées  

122/19 | Cuba
Lancée le 12 septembre 2019 | Encore valable durant 6 jours

Un journaliste indépendant a été arrêté

Le 11 septembre 2019, à Cuba, les autorités ont arrêté un journaliste indépendant, Roberto de plus

Le 11 septembre 2019, à Cuba, les autorités ont arrêté un journaliste indépendant, Roberto de Jesús Quiñones Haces, déclaré coupable de rébellion et de désobéissance en août 2019. Cet homme est un prisonnier d’opinion et doit par conséquent être libéré immédiatement et sans condition. plus

6 lettres envoyées  

FI 079/19-2 | Russie/Ukraine
Terminée le 11 septembre 2019

Un tatar de crimée enfin libre

Edem Bekirov, un Tatar de Crimée, est enfin libre et a retrouvé sa famille à plus

Edem Bekirov, un Tatar de Crimée, est enfin libre et a retrouvé sa famille à Kiev, la capitale ukrainienne, à la suite d’un échange de prisonniers entre la Russie et l’Ukraine le 7 septembre. Arrêté par les forces de sécurité russes le 12 décembre 2018 en Crimée, région occupée par la Russie, il a été maintenu en détention provisoire dans des conditions inhumaines et privé des soins médicaux spécialisés dont il avait besoin de toute urgence. plus

Seulement pour information.

119/19 | Chine
Lancée le 10 septembre 2019 | Encore valable durant 33 jours

Un professeur ouïghour risque d’être exécuté

Amnesty International craint de plus en plus que les autorités chinoises ne procèdent très prochainement plus

Amnesty International craint de plus en plus que les autorités chinoises ne procèdent très prochainement à l’exécution de Tashpolat Tiyip, éminent professeur d’université ouïghour, déclaré coupable à l’issue d’un procès secret d’une iniquité flagrante. Soumis à une disparition forcée en 2017, il est détenu arbitrairement depuis lors. Aucune information n’a été communiquée sur les faits qui lui sont reprochés ni sur la procédure intentée à son encontre, et on ne connaît toujours pas son lieu de détention. plus

9 lettres envoyées  

FI 108/18-3 | États-Unis
Terminée le 9 septembre 2019

Une demandeuse d’asile transgenre remise en liberté

Alejandra Barrera, militante transgenre salvadorienne détenue par les services de l’immigration des États-Unis depuis 2017, plus

Alejandra Barrera, militante transgenre salvadorienne détenue par les services de l’immigration des États-Unis depuis 2017, a été libérée vendredi 6 septembre 2019 au soir. Amnesty International continuera de suivre de près l’évolution de sa demande d’asile. plus

Seulement pour information.

FI 108/18-2 | États-Unis
Terminée le 9 septembre 2019

Il faut libérer une demandeuse d’asile transgenre

Alejandra a fui son pays, le Salvador, pour échapper aux attaques physiques et agressions sexuelles plus

Alejandra a fui son pays, le Salvador, pour échapper aux attaques physiques et agressions sexuelles qu’elle y avait subies en raison de son identité transgenre, avant de déposer une demande d’asile aux États-Unis en novembre 2017. Elle est détenue depuis décembre 2017 au centre pénitentiaire du comté de Cibola, au Nouveau-Mexique, où elle affirme ne pas avoir reçu les soins médicaux dont elle avait besoin dans un délai adéquat. La libération conditionnelle lui a été refusée à cinq reprises, mais à la suite d’un travail de plaidoyer international, un tribunal a ordonné la suspension de son expulsion et les autorités fédérales ont reconnu que son recours méritait un examen plus approfondi. Elles décideront très prochainement si elles la libèrent dans l’attente d’une décision de justice. Amnesty International les appelle à la libérer immédiatement. plus

3 lettres envoyées  

5357 articles
Page 1 de 536