Accueil
Accueil A propos des Actions urgentes UA News 2010 Libération d’un Kurde
Syrie

Libération d’un Kurde

© privée
© privée

Abd al Karim Hussein, Kurde de Syrie détenu au secret après son renvoi forcé depuis la Norvège, a été libéré le 2 septembre, sans avoir été inculpé.

Abd al Karim Hussein avait été renvoyé de force de la Norvège le 18 août et avait été arrêté dès son arrivée en Syrie le 19 août. Ses deux semaines de détention se sont déroulées au secret, sans doute à la section d’Al Fayhaa de la Sécurité politique à Damas, la capitale.

La Sécurité politique est l’un des nombreux services des forces de sécurité syriennes, qui arrêtent régulièrement des personnes au moindre soupçon d’opposition au régime.

Abd al Karim Hussein est le directeur adjoint de l‘Association des Kurdes de Syrie en Norvège, organisation non-gouvernementale dont l’objectif est de sensibiliser l’opinion à la situation de la minorité kurde en Syrie.

Rejet de la Norvège après avoir demandé d'asile

Abd al Karim Hussein avait quitté la Syrie pour la Norvège en février 2006. Il avait déposé une demande d’asile mais sa requête avait été rejetée. Arrêté le 17 août 2010, il avait été mis dans un avion pour Damas le jour suivant, sous la garde de deux policiers norvégiens.

À la connaissance d‘Amnesty International, Abd al Karim Hussein a été libéré sans avoir été inculpé et il n’est maintenant plus exposé au risque de subir des actes de torture ou d’autres mauvais traitements. Cependant, l’organisation continuera de suivre sa situation.


8 septembre 2010

Besoin de vous!

Choisissez parmi les actions ci-dessous, pour lesquelles peu de lettres ont été envoyées

UA 069/21 Ethiopia | (3 lettres envoyées) Opposition politician under house arrest
UA 062/21 Colombie | (3 lettres envoyées) Diplomatic engagement to solve crisis
UA 067/21 États-Unis | (5 lettres envoyées) Free trans woman from indefinite detention
UA 070/21 Canada | (5 lettres envoyées) Justice for indigenous children
UA 068/21 États-Unis (Caroline du Sud) | (7 lettres envoyées) Two men face execution in South Carolina