Accueil
Accueil A propos des Actions urgentes Que sont les Actions urgentes?

Que sont les Actions urgentes?

Grâce aux Actions urgentes, vous pouvez vous engager pour des personnes qui sont détenues injustement, menacées de torture ou d’exécution, ou qui risquent d’autres violations imminentes et graves. Les Actions urgentes sont efficaces: dans de nombreux cas, elles conduisent à des améliorations pour les personnes concernées. Près de 150'000 personnes dans le monde entier participent aux Actions urgentes. Et près de 350 nouvelles Actions sont lancées chaque année.

Dans près d’un tiers des Actions urgentes, des informations complémentaires suivent le lancement de l’action. Si vous êtes enregistré·e sur ua.amnesty.ch, vous pouvez choisir de recevoir ces informations complémentaires pour chaque Action urgente. Il s’agit souvent de nouvelles revendications pour réagir à un changement de situation. Ou si la situation a évolué de façon positive, vous recevez alors l’information du succès de l’action.

Paulo Coehlo et Vaclav Havel ont aussi bénéficié d'une Action urgente

La première Action urgente d’Amnesty International a été lancée en 1973, en faveur d’un professeur brésilien arrêté pour des raisons politiques, Luiz Basilio Rossi, qui qualifiera l’intervention de l’organisation de décisive: «Je savais que mon cas avait été porté sur la place publique et qu’ils ne pouvaient plus me tuer. Puis les pressions dont je faisais l’objet ont diminué et mes conditions de détention se sont améliorées.»

Par la suite, des milliers d’Actions urgentes ont été lancées, en faveur de personnes la plupart du temps inconnues, mais dont certaines sont devenues des personnalités, comme Vaclav Havel, ancien prisonnier de conscience en Tchécoslovaquie, devenu président de la République fédérale tchèque et slovaque: «Mon cas prouve que les Actions urgentes ont du sens et de l’effet», a-t-il déclaré en 1989.

Ou l’écrivain brésilien Paulo Coelho, auteur de L’Alchimiste, qui avait été interné en hôpital psychiatrique et adopté par Amnesty International comme prisonnier d’opinion, et finalement libéré le 29 mai 1974: «Je voudrais exprimer mon admiration personnelle pour le travail fait par Amnesty International durant toutes ces années. En tant qu’ex-prisonnier politique de la dictature brésilienne, j’ai pu attester de l’importance de ce travail.»

Besoin de vous!

Choisissez parmi les actions ci-dessous, pour lesquelles peu de lettres ont été envoyées

UA 204/18 Venezuela | (3 lettres envoyées) 59 people deprived of their liberty
UA 207/18 Colombia | (3 lettres envoyées) Land claimant leader at risk
UA 206/18 Thailand | (4 lettres envoyées) Bahraini refugee risks deportation
UA 200/18 Chine | (6 lettres envoyées) Workers arrested for trying to set up trade union
UA 191/18 Hong Kong (Chine) | (6 lettres envoyées) Nine umbrella movement leaders to stand trial